Pourquoi est-ce que je continue ?

Franchement, pourquoi est-ce que je continue ce blog ? Personne ou presque ne le lit, et chaque article me prend plusieurs heures, entre la recherche, la rédaction, les photos et la mise en page…

Alors, j’ai décidé de me lâcher.

Je ne parle pas de Marc Lévy, de Guillaume Musso, de Virginie Grimaldi, et autres auteurs à succès. Et alors ?

Je ne parle pas de thés parfumés hyper à la mode : Kusmi, Lov Organic, Palais des Thés, et autres. Et alors ?

Rien à foutre de la mode.

Ce que je vous propose vous convient ? Tant mieux, mettez-vous à votre aise.

Ce que je vous propose ne vous plaît pas ? Tant pis, passez votre chemin, vous trouverez, j’en suis sûre, d’autres blogs plus adaptés à vos souhaits.

Je parle de ce qui m’intéresse, moi. MOI. MÔA. MA Pomme. C’est hors mode ? C’est pas tendance ? Et alors ? Au moins, ce sera unique.

Parce que j’en ai ma claque de toujours voir, sur les sites de livres, les mêmes auteurs, ceux qui se vendent comme des paquets de chips. Parce que je trouve désespérant que les auteurs de qualité, les classiques comme les contemporains, ne soient pas plus lus.

Parce que j’en ai ma claque de voir, sur Facebook ou Instagram, des gens se vanter d’avoir lu 50 livres dans l’année… Quels livres ? Zola, Dickens ? De la poésie ? De la philosophie ?

Parce que j’en ai la nausée des thés parfumés aux arômes de synthèse, au goût de menthe chewing-gum, de citron produit de vaisselle,de fraise médicament pour enfant.

Parce que TOUS les sites de thés qui ne parlent pas de thés parfumés, racontent la même chose : comment préparer le thé, comment le choisir, etc. Je déteste les thés parfumés, j’aimerais pratiquer le gong fu cha dans les règles de l’art, mais voilà : je ne peux pas. Pas la disponibilité d’esprit. S’il faut 2 heures pour siroter un thé, ben, je repasse au café. Encore que, même là, rien ne dit qu’il ne faille pas 2 heures et un matériel hipster-low-tech pour boire un jus de chaussette haut de gamme.

D’autre part, ça fait quelque temps que je ne vais plus sur Instagram ni sur Facebook… et vous savez quoi ? Je m’en porte bien mieux. J’ai recommencé à lire et à boire du thé juste pour lire et boire du thé, sans arrière-pensée blog/publication/popularité. J’ai recommencé à vivre.

 

Je vais peut-être continuer à publier. Peut-être. J’en sais rien. Mais comme personne ou presque ne lit ce blog, ce ne sera pas une grosse perte pour la blogosphère.

 

2 thoughts on “Pourquoi est-ce que je continue ?

  1. La réponse que fait Hocine à Gérald Le Crieur dans ce documentaire est intéressante et d’une certaine pertinence et actualité eu égard à votre questionnement…
    https://www.youtube.com/watch?v=qQEcZmUT61k
    Au plaisir de vous revoir ou d’échanger
    Denis Prot
    PS: J’ai eu un vif plaisir à retrouver votre approche du thé (qui me réjouit) dans l’article que vous avez publié.

    1. « Quand on aime les roses, on doit en supporter les épines. » Je ne sais pas si c’est à cette phrase que vous faites allusion, mais c’est celle-ci que je retiendrai pour continuer ce blog, sans pression désormais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *