Pénurie…

To read this article in English, click on the flag !

 

 

Depuis deux semaines, la France est victime de hordes de Gilets Jaunes, tellement barbares qu’à certains endroits, le péage est gratuit !

Et les effets de cette jacquerie fluo se font sentir : pénuries dans certains magasins, A**zon qui prévient que les délais de livraison risquent d’être allongés. Mon Dieu, où allons-nous ? A quelques semaines des sacro-saintes Fêtes de fin d’année, comment allons-nous survivre ? Si nous n’avons pas table qui croule sous les victuailles et poubelles qui vomissent les emballages cadeaux, les Fêtes auront-elles un sens ?

Même notre petite ville est touchée. Hier, en faisant les courses, je tombe sur cette affichette :

Vous imaginez la gravité de la situation !! Pas de clémentines pendant quelques jours, en décembre… Mais qu’allons-nous manger, mon pauvre monsieur ? Où allons-nous, ma brave dame ?

Si on prend un peu de recul, on s’aperçoit qu’effectivement, la pénurie s’est installée…

Je ne peux m’empêcher de faire un rapprochement avec la gabegie prônée par la caravane publicitaire du Tour de France et la coupure d’électricité que nous avons subie voilà quelques mois.

Je comprends la colère des Gilets Jaunes, je partage leur désarroi, leur inquiétude face à l’avenir : comment faire face au quotidien quand on n’a pas de transports publics et qu’il faut aller travailler, ou quand le carburant est indispensable pour mener une activité économique, et donc pour vivre, tout simplement ?

N’est-ce pas justement le moment de réfléchir à une autre façon de vivre, moins dépendante du carburant ? Je n’ose espérer que la réflexion générale s’orientera dans cette direction…

Vivre simplement, pour que d’autres, simplement, puissent vivre… (Gandhi).

Ce mouvement montre à quel point notre société est fragile, structurellement et psychologiquement, pour que des événements aussi anecdotiques que l’absence temporaires de clémentines mérite une notification.

Le moindre accroc annonce la fin du monde.

Mais je me dis que c’est une piqûre de rappel sur le caractère impermanent de toutes choses… Ce que nous avons aujourd’hui, l’aurons-nous demain ?

 

Bonne réflexion ! Je vous laisse, ma bouilloire chante & mon livre m’appelle…

 

 

One thought on “Pénurie…

  1. Rhooooo !!!! Mais tu te rends compte !!!! Plus de clémentines, plus de produits phytosanitaires non plus .😁😁!! Tiens il n’existe pas encore une « assurance pénurie ». Chut ça va leur donner des idées…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *